Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 12:29
Les bagages...

Les bagages : le gros casse tête du départ.

Nous sommes 4, nous avons droit à 184kg en soute et 40 kg en bagages à main, donc de quoi emmener tout ce qui nous fait plaisir. Surtout que nous partons pour une destination plutôt ensoleillée donc pas de grosses doudounes ou autres combinaison de ski qui pourraient prendre toutes la place.

Non, la, quelques t-shirt, shorts, robes suffisent quoique un ou deux pulls peuvent s'avérer nécessaires car la chute de température entre la journée et le soir peut être radicale (10 degré de moins) donc on a vite une sensation de froid. Pour être sur de ne rien oublier j'ai opté pour une liste commencée plusieurs semaines avant le départ, ainsi que pour un lieu de stockage de tous ce qui peut déjà être mis de côté pour le départ. En décembre pour un départ au Burkina, beaucoup de choses peuvent être prêtent à l'avance!! Ensuite un peu d'organisation pour la répartition dans les différentes valises soutes et à main et le tour est joué. Pour nous il a été joué à juste quelques heures du départ...

L'avantage de pouvoir avoir autant de place c'est qu'on a pu emmener tout ce qu'on avait prévu.

L'inconvénient c'est que l'on devient un vrai convoi : il faut deux véhicules pour nous transporter (nous 4 et les bagages).

C'est donc un soulagement quand après l'enregistrement des bagages on se déleste de près de 200kg.

Nous avons eu la chance de retrouver toutes les valises à l'arrivée, ce qui n'a pas été le cas de tous les passagers de notre vol!

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 09:49

L'an dernier, ça y est, on prévoit enfin d'aller au Burkina tous les 4...

C'est la toute première fois que je ne pars pas seule.

La c'est une expédition et un départ avec des enfants en plus en bas âge (2 ans et demi et 6 ans) demande une organisation et une préparation plus précises.

La première des choses a été l'étape photo qui soit valable pour les passeports : conseil : mieux vaut directement aller chez un photographe ou bien que vous paierez un peu plus que le photomaton le résultat sera garanti.

Ensuite l'étape passeport, finalement pas la plus compliquée, avec le pré dossier par internet. En plus certaines communes ont dématérialisé leur document donc même plus besoin de réclamer les actes de naissances et faire attention à leur validité. En une semaine les 3 passeports étaient reçus!!

L'ultime étape administrative obligatoire : la vaccination contre la fièvre jaune. Je pensais passer à travers car dernièrement il avait été annoncé que la validité du vaccin passer de 10 ans à vie. Malheureusement dans certains pays, la maladie a refait son apparition et donc ces pays oblige de re vacciner. C'est le cas pour l'Afrique de l'Ouest donc j'ai du montrer le bon exemple et tendre mon bras au médecin. Les enfants ont été super, n'ont pas eu peur de la piqure et on été plus que ravis du gros pansement qu'elle leur a mis.

On a donc obtenu les carnets de vaccination et la longue ordonnance de pharmacie de voyage, avec 3 posologies différentes.

L'incontournable est bien sur le préventif contre le palu. Depuis quelques années un médicament générique de la malarone a été développé ce qui réduit considérablement les frais de la pharmacie (bien que cela reste un budget pour 3 personnes). Pour le reste j'ai pris l'ultra nécessaire car on trouve facilement les médicaments sur place. L'ultra nécessaire reste quand même l'anti-diarrhéique car le changement de nourriture peut dérégler rapidement les intestins; ainsi que le paracétamol. Nous avons emmener l'indispensable écran total, du collyre (car période de poussière) te un désinfectant pour petit bobo.

Maintenant que tous est en règle, il faut faire les bagages...

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 12:34

Jeudi matin, je reçois un mail :

 

Bonjour Péro,

Votre blog fête ses 12 an(s) aujourd’hui !

Et me voilà projeter 12 ans en arrière quand je décide de créer un blog pour raconter mes découvertes du Burkina a ceux qui avait envie de les suivre!

Je m'aperçois que cela fait 16 ans que j'ai foulé pour la première fois cette terre rouge, que j'y ai fêté mes 20 ans!

Finalement, ce blog vit toujours, il y a toujours un flot continue de visiteurs, malgré l'état d'abandon...

En décembre dernier, nous y sommes retournés en famille, une nouvelle aventure que j'ai à nouveau envie de partager avec vous!! Alors à très bientôt

 

Ce blog a eu 12 ans!!!
Partager cet article
Repost0
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 12:28

Voilà déjà 9 ans que ce blog a vu le jour afin de maintenir le lien lors de mes différents aller retour entre la France et le Burkina.

Il y a eu de grands changements das ces dernières années et ces derniers mois aussi bien pour moi que pour le Burkina!

Cela fait maintenant 3 ans et demi que je n'ai pu mettre les pieds au Burkina! heureusement j'ai ramené un peu du Burkina avec moi, et ici on retrouve la communauté burkinabé pour parler du pays! et malgré on reste tres en lien avec le pays, les amis et la famille.

Le Burkina a connu de grands bouleversements qui ont été très largement médiatisé, qui ont vu la chute du président en place depuis 27 ans et amené un gouvernement de transition, donnant beaucoup d'espoir à tous les burkinabés notamment les plus jeunes.

Même si ce blog n'est presque plus alimenté, il reste néanmoins très visité, je suis contente que toute cette belle expérience intéresse encore et puisse apportée des infos à ceux qui en cherche.

Je tiens à vous dire vous qui passer, que je veille toujours à ce blog et si besoin je répondrai à vos questions!!

 

Et pour fêter cet anniversaire je vous offre cette chanson en hommage à son interprète disparue il y a quelques jours, Safoura Delta, Dieu fait le reste

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:10

Ou que l'on vive dans le monde, on ne peut passer à côté du phénomène "We are happy". Tube de Pharrel Williams dont le clip à durer 24h!! a été repris un peu partout dans le monde, chacun se l'étant approprié.

C'est pourquoi, je ne pouvais pas passer à côté non plus, et laisser ce blog se mortifier. Un We are Happy depuis Ouagadougou vraiment réussi rien que vous!!!!

Et pour voir toutes les autres vidéos faites autour du monde : http://www.wearehappyfrom.com/
Partager cet article
Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 21:37

Eh oui, aujourd'hui c'est le 8 mars, journée internationale de la Femme. On en a beaucoup entendu parlé dans les médias cette année, mais ce jour reste un jour vraiment particulier dans certains pays pour lequel le jour est "chomé- payé" entendez là "Férié".

Bref, le thème de cette année au Burkina est dans le titre : "entreprenariat féminin et autonomisation économique des femmes ".

Le 5 mars, en prélude à cette journée, quatre communications autour de ce thème ont été développées c à la Maison de la femme de Ouagadougou. Ces communications ont porté sur les sous thèmes suivants :
« Aperçu global de l’entreprenariat féminin et de l’autonomisation économique des femmes au Burkina Faso » ;
« Comment devenir une femme entrepreneure qui réussit ? » ;
« Femmes et commerce transfrontalier au Burkina Faso » ;
« Autonomisation des femmes et croissance économique ».

L’entreprenariat féminin

 Les différentes interventions ont mis à nu les principaux obstacles liés à l’entreprenariat féminin et l’importance de l’autonomisation des femmes. Pour le Dr Albert Ouédraogo du cabinet IPSO Conseils, « les pesanteurs socioculturelles, l’analphabétisme, les difficultés d’accès aux institutions financières formelles, la faible qualification de la femme constituent les contraintes majeures des femmes dans le domaine de l’entreprenariat ».

En effet, certains hommes ne veulent pas que leur femme ait un revenu supérieur au leur. D’autres par contre ne veulent pas que leur femme mène une activité en dehors de la maison. Aussi, M Ouédraogo note-t-il que les réalités des femmes ne sont pas prises en compte dans les activités qu’elles mènent car il est très difficile pour une femme de concilier ses différents rôles socioprofessionnels (rôle de mère, d’épouse, de femme entrepreneure). Et M. Bilgo de la Chambre du commerce et d’industrie du Burkina Faso d’ajouter que la gestion même de l’entreprise peut être une difficulté pour la femme entrepreneure.

Généralement peu ou pas instruite, la femme entrepreneure ne se fait pas encadrer par des personnes compétentes. Ce qui peut être un souci important pour la survie de l’entreprise. La femme entrepreneure a donc besoin d’être accompagnée par des professionnels dans sa démarche de création d’entreprise.

La création d’entreprise par la femme a pour but essentiellement de lui permettre d’être autonome. L’autonomisation est définie par certains chercheurs comme « l’accroissement des avoirs et des capacités des personnes pauvres dans le but de leur permettre de mieux participer, négocier, influencer, maîtriser et responsabiliser les institutions qui ont une incidence sur leur vie ». L’autonomisation des femmes renforce donc l’efficacité du développement.

Pour le Dr Samuel KABORE, économiste, « l’autonomisation économique des femmes génère plus de croissance économique et permet de négocier une répartition plus équitable des revenus ». Pour lui donc, il faut renforcer cette autonomisation par l’éducation, l’accès à des emplois décents, le développement de l’entreprenariat en faveur des femmes. Toute chose qui aura une incidence positive sur la croissance économique du Burkina Faso.

Activités de production : 60% de femmes

Occupant plus de 60 % des activités de production, la contribution des femmes dans l’économie du Burkina Faso est indéniable. Elles jouent un rôle majeur dans le secteur informel qui contribue pour environ 70 % dans la formation du produit intérieur brut, d’après Nestorine Sangaré, ministre de la promotion de la femme et du genre.

Pour conforter la place des femmes dans le domaine de l’entreprenariat et les rendre autonomes financièrement, les communicateurs ont retenu quelques propositions. Il faut mener des campagnes de sensibilisation auprès de toute la population pour faire évoluer les mentalités, supprimer les pesanteurs sociales. Il faut aussi mettre en place des structures judicieuses pour accompagner les femmes dans leurs activités.

L’instruction des femmes non alphabétisées doit être faite pour leur permettre de suivre l’évolution du monde des affaires. Permettre aux femmes d’accéder à toutes les informations en mettant l’accent particulier sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication et former les femmes entrepreneures sur la gestion des entreprises les rendra plus compétitives.

Recommandations

Les femmes à l’issu des échanges avec les communicateurs, ont formulé quatre recommandations à l’endroit des autorités. Leur première recommandation porte sur la création d’une banque de la femme. Cette banque accompagnera les projets des femmes et prendra en compte les difficultés qu’elles rencontrent dans l’octroi des crédits bancaires. Les femmes ont également recommandé la mise en place d’une direction de la promotion de l’entreprenariat féminin au sein du MPFG. Cette direction sera chargée de la résolution des problèmes en matière d’entreprenariat féminin.

La troisième recommandation porte sur l’institution d’une semaine d’information et de sensibilisation par la maison de l’entreprise au profit des femmes sur la création d’entreprise. Cette semaine d’information et de sensibilisation se fera en langues nationales et utilisera les différents canaux de communication pour atteindre le maximum de femmes. La dernière recommandation porte sur la réalisation d’une étude sur le commerce transfrontalier assorti d’un plan de promotion et de développement du commerce transfrontalier.

Nestorine SANGARE a assuré que les recommandations issues du panel du 05 mars 2013 seront analysées par son département et transmises au gouvernement pour une prise de mesures appropriées afin de créer un cadre favorable aux affaires des femmes entrepreneures au Burkina Faso.

 

source :
Patindé Amandine KONDITAMDE (stagiaire) Lefaso.net

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 11:34

ALIMA (cliquer sur ALIMA pour découvrir l'ONG) organise une rencontre mensuelle avec tous les passionnés de l’Afrique, des problématiques médicales et de l’humanitaire dans son ensemble pour échanger et partager autour d’un pays dans lequel l’ONG intervient.

Ce tour de l’Afrique débutera lundi 4 mars par le Burkina Faso et se poursuivra prochainement au Mali, au Niger, au Tchad et en République Démocratique du Congo.

Un concours photo

Cette semaine sera l’occasion d’échanger nos plus belles photos du Burkina Faso, de les commenter et de voter pour nos préférées. La photo qui aura le plus de « j’aime » sera mise à l’honneur sur notre page en tant que photo de journal jusqu’à la prochaine semaine thématique. Envoyez dès maintenant vos photos sur concours.ongalima@gmail.com.

Un partage de l’information humanitaire

Surtout, cette semaine permettra aux internautes de s’informer et de réagir sur la situation humanitaire, notamment nutritionnelle et médicale, au Burkina Faso. En 2010, le pays a le 3ème plus fort taux de de mortalité des moins de cinq ans au monde. Interviews, photos, news… Nous diffuserons tout au long de la semaine des informations sur la situation humanitaire et sur nos projets au Burkina Faso.

A partir du 4 mars, préparez-vous pour un voyage en immersion au Burkina Faso.

Pour particper sur FACEBOOK cliquer là!!

http://www.alimaong.org/wp-content/uploads/2013/02/visuel-7-jours-au-Burkina-Faso.jpg
Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:08

Je vous parlais du lancement de la CAN 2013 il y a quelques jours, sans pouvoir espérer que l'équipe nationale du burkina transcende tout et se retrouve en finale...

Le burkina est en fête depuis mercredi, tous les hommes intègres sont unis derrière leur équipe qui leur amène un peu de bonheur dans une réalité plus difficile!!!

Pour partager la joie et vous faire découvrir l'équipe voici le clip officiel de souiten aux Etalons (à chaque grand évènements, dans bcp de pays africains, une chanson hommage et de soutien est écrite!! bon celle là date de 2010!)

 

 

 

Voici quelques uns des joueurs les plus connus, qui font passé le message de l'Oxfam contre la faim :

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 15:20

Depuis plus d'une semaine, 16 équipes nationales africaines sont réunies en Afrique du Sud pour disputer la Coupe d'Afrique des Nations.

C'est un évènement très attendu mais cette année particulièrement. Cette compétition est organisé habituellement tous les deux ans, en année paire. Mais pour éviter de se cumuler avec la Coupe du Monde, il a été décidé de décalé cet évènement sur les années impaires et donc, cette année 2013 elle la première.

L'an dernier, La Zambie avait survolée la compétition, et se retrouve cette année dans le meme groupe que le Burkina.

Les Etalons ont bien débuté la compétition, et porte les espoirs de victoire de la nation. JE vous ai déjà dit plus d'une fois que les burkinabè avait le foot pour religion...

Plusieurs joueurs de l'équipe évolue dans le championnat français en ligue 1, que ce soit à Rennes, MArseille ou Lyon (et j'en passe).

 

Pour reprendre un slogan souvent répété en ce moment au faso :

Etalons ya buttttttttttttttttttttttttttttt!

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 14:02

Il faut bienq ue je passe quand meme vous souhaiter une bonne année 2013...

Pour mes amis bretons 2013 sera l'année Breizh, pour mes amis maraicher, 2013 sera l'année de la fraise, 2013 sera aussi l'année de la Femme, de la femme Albanaise, Camerounaise, Camargaise, Congolaise, Finlandaise, Française, Islandaise, Japonaise et les autres bien sur...

 

Je vous souhaite le meilleur pour que 2013 ne soit pas mauvaise, qu'elle soit l'année de toutes les hypothèses et qu'elle fasse sa route à l'Aise!!!

 

Et pour bien la commencer, voici une chanson :

Partager cet article
Repost0