Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 06:53

On se promenait dans le village quand on est venu nous chercher pour nous dire que les instituteurs nous attendaient sous l’apatam du prieuré. Hassal était là pour nous présenté deux de ces collègues : Barthélemy et Urbain.

La première chose qu’on apprend sur leur métier c’est qu’il ne l’ont pas choisi. Ici, pour avoir un travail, les gens passent le plus de concours que leur permettent leur moyens : douane, santé, police, éducation, gendarmerie, finances, environnement… « Par la volonté de Dieu » un a réussi. Ils sont aller à l’ENEP. La première année c’est de la théorie, et la deuxième, des stages. Après ils ont une classe, mais ne seront pas payer mais indemniser car ils font une année pour l’Etat. Ils peuvent choisir leur affectation mais on les envoie là ou il y a besoins, et ou personne ne veut aller : en brousse. Eux, sont arrivés à Kompienbiga l’année dernière.

Barthélemy s’occupe du CP1(sorte de grande section de maternelle, permet aux enfants de se familiariser avec le français). C’est difficile parce que les enfants ne parlent pas un mot de français. Les instits n’ont pas le droit de parler la langue (de toutes façons rien qu’a Kompienbiga, 4 langues sont parlés… et puis si l’instituteurs n’est pas de la région, il ne peut pas se servir de la langue pour parler aux enfants). Mais Barthélemy nous dit que parfois il utilise quelques mots en langue. Sinon, les enfants qui ont compris soufflent aux autres en langue.

Hassal a le CE1 et Urbain le CM1. Ils enseignent tous les deux sous un hangar en paille depuis que le toit de l’école est endommage. C’est difficile pour Hassal qui doit passer la journée courbé car il est très grand.

Cet après midi ils auraient du faire classe, mais il n’y avait pas d’enfants. Les parents les gardent pour travailler car ils espèrent la pluie. Il ne reste qu’une journée de classe avant les vacances… Et puis les enfants qui viennent de loin, ne viennent déjà plus.

La journée de classe c’est 7h30-12h et 15h-17h. Certains restent manger car il y a une sorte de cantine qui a été organiser pour les enfants qui habite loin. Certains font jusqu’à 15 km pour venir à l’école. Mais normalement, une école ouvrira dans leur quartier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires