Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 12:03

Hier c'etait l'anniversaire de ma grand mere (94 printemps). Je l'ai donc appele... Autour d'elle il y avait oncles et tantes, qui avaient mis le haut parleur du telephone. Ils ont beaucoup rigole. Il parait que j'ai un accent. Selon ma famille j'ai l'accent africain (avec quelques reliquat viennois, heureusement pas berichon...).
Je ne suis pas vraiment etonne car, ici on m'a souvent demande si je n'avais pas fait la Cote d'Ivoire, ou alors si je n'ai pas vecu ici depuis toute petite.
Les gens pensent aussi parfois que je suis canadienne,car mon francais est clair et que je ne parle pas trop vite, je ne "chorbite" pas... Il parait que les francais "chorbite" c'est la facon de parler, l'accent. Certains burkinabes qui ont vecu en France ou qu'ils veulent le faire croire,essaie de "perdre" leur accent, et on dira qu'il chorbite.
Bref, au telephone, quand j'ai appele la caisse nationale de securite sociale pour connaitre les papiers a fournir etant etranger, ils ont ete etonne d'apprendre que je sois francaise, et d'insister meme sur ce fait "etrange'.
Moi je ne m'en appercois pas...

Je leur repond que je dois etre une sorte de cameleon...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véronique van den Broek 19/03/2009 07:21

Tu pourrais nous faire un enregistrement? En ce qui me concerne, pas d'accent en Bretagne, donc, rien n'a changé. Mais je me souviens bien d'un camp de deux semaines en Lozère où j'avais sans complexe adapté mon accent. Très drôle pour la famille au retour. Bises.

Péro 19/03/2009 11:48


ah merci tu me rassure... j'me sens moins seule! Meme quand je vais a lyon voir les cousins, je prend l'accent lyonnais et quand je suis parti au ski dans les pyrennees l'an dernier, je me suis
surprise a prendre l'accent aussi. Je ne sais pas pourquoi...
j'essaierai de faire un enregistrement (bien que je n'aime pas entendre ma voix)


sylvette 18/03/2009 21:34

quelle ouigôlâde en effet !  on été tous pli-iés en quâtrre ; immmâ gine , six par quâtre ! ving-quâtrre à se teunir les côôtes, tout en évitant à gouand mèire de s'éttouffer ! c'eût tété guand domâge le jou(rhe) de son anniveirsaile.