Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 14:17
Le burkina possède un climat tropical de type soudanien qui voit s'alterner deux saisons : la saison sèche, et la saison des pluies ou hivernage. Pendant la saison sèche, d'octobre à mars, c'est l'harmattan qui prend le dessus. Le mois d'avril est un mois charnière qui laisse passé des vents humides. Pour qu'aux mois de mai-juin on puisse voir arriver la saison des pluies. Les mois de juillet, d'aout, septembre regroupent les 80% de la pluviométrie annuelle.

Le Burkina est aussi divisé en 3 zones horizontales qui définissent trois zones de pluviométries différentes. A Ouahigouya, je suis dans la zone sahelienne ; Ouaga est dans la zone Soudano-Sahelienne, et Bobo (au sud du pays) est dans la zone soudano-guinéenne. Ces zones sont très distinctes par leur climat. Le nord est sec et chaud tandis qu'à quelques 500 Km il fait "bon temps", plus frais et plus arrosé!

Zones climatiques Moyenne des températures(1) Moyenne des pluies
(Isohyètes)( 2) *
Nombre de jours de pluies dans l’année
Sahélienne > 29° 5’ < 600 mm 38
Soudano-Sahélienne Entre 28° et 29° 5’ Entre 600 mm et 900 mm 43
Soudano-Guinéenne < 28° >900 mm 74

Maintenant que vous connaissez mieux le climat, je vais pouvoir arriver à mon sujet!!
Chaque année, le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la séchresse (le CILSS), qui regroupe 9 états de l'Afrique de l'Ouest, se prononce fin mai sur la situation pluviométrique durant les mois de juillet-aout-septembre. C'est cette périodde qui déterminera les rendements agricoles pour l'atteinte d'une sécurité alimentaire.
Pour cette année, la carte est pessimiste. Selon le secrétaire exécutif du CILSS, la pluviométrie des trois prochains mois n'est pas assez réjouissante, meme si, la situation n'est pas alarmiste. Il ne reste qu'à espérer que les pluies seront bien reparties sur ces trois mois!
En effet pour la zone qui concerne le Burkina, la probabilité des pluies est proche de la normale avec une tendance déficitaire observable.

Dieu seul sait quand la saison va commencer et se terminer, les experts recommandent aux paysans de faire usage de technique d'économie d'eau (grattage superficiel, application de fumure organique...), complétées par des stratégies de conservation des eaux et de restauration des sols (ex : demi-lunes).

Ces prévisions me laisse perplexe, la rumeur populaire laissait entendre une belles saison des pluies...
Finalement il ne reste plus qu'à l'attendre, et on l'attend de pieds fermes. C'est elle qui determine le sort de la population surtout rurale!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francoise 04/06/2009 21:06

Et les marabouts ? ils font quoi pour faire venir la pluie ???

Péro 05/06/2009 10:34


Bah, je sais pas...
Je sais que la première année où je suis venue au Burkina, les communautés religieuses s'étaient mis à faire des assemblées de prière pour que la pluie vienne. Les musulmans n'avaient pas arrêté
jusqu'à ce que tombe la première pluie. On était fin juillet. il n'avait pas plu depuis la mi-juin...
Peut être que les marabouts ont des amulettes spéciales...