Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 07:00
Hier je cherchais sur mon journal internet du Burkina, ou je trouve tout mes faits divers à la recherche d'un bon truc ou peut être meme d'un article me permettant de vous faire deviner l'histoire...
J'ai bien trouvé mais finalement je vais pas vous faire trouver ce qui s'est passé à Yako (70km de OHG) lundi soir.
Une femme a mis au monde des enfants siamois... Mais pas n'importe quel siamois : Ces enfants sont reliés par le ventre : 2 têtes, 2 troncs, 4 bras, 2 jambes, 2 anus mais pas de sexe...

Ces enfants ont été transferé à l'hopital pédiatrique de OHG, en espérant qu'ils puissent faire quelques choses pour eux. Cette naissance est devenue l'objet du débat très vite dans la ville, et chez ceux qui ont lu le journal hier. Pour certains ce sont des enfants sorciers, pour d'autres c'est le choix de Dieu et on doit le respecter...

Pour le moment on ne sait pas beaucoup plus de chose sur leur état, si certains de leur organe sont partagés, si on pourra les séparés ou seulement s'ils vont vivre.
Je vous épargne la photo, mais pour ceux que ça ne choque pas voici l'article ici

Cette nouvelle m'a fait me demandé d'ou provenait ce phénomène. C'est fort heureusement un phénomène rare qui touche 1% des grossesses gemellaires et il faut qu'elle soit monozygote (issu d'un seul oeuf qui se sera mal divisé), l'autre particularité de ces grossesses particulières c'est que les enfants issus sont à 90% des filles...
Une échographie aurait peut être suffit à voir l'anomalie, mais qu'est ce qu'on aurait proposé à cette maman?
Je vous tiendrai informé de la suite pour ces enfants, si le journal en parle encore!


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Wondermaman 01/10/2009 08:04


C'est franchement horrible,. Pauvre femme, pauvres enfants, pauvre famille !

Je crois que si ce sont presque toujours "des filles" ,c'est parce qu' on leur fait un sexe de fille, parce que c'est plus facile à faire (extérieurement ) qu' un sexe de garçon.

Mais c'est vrai qu' on se demande parfois à quoi pense le Bon Dieu !