Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 20:49

Voilà presque trois semaines que nous sommes arrivés à Ouahigouya. C’est passé très très vite, pas le temps de dire ouff ! Le boulot ne nous a pas laissé une minute. Ce week end, c’est le premier vrai week end « peinard »!!

Petit bilan :

-          En 3 jours, Adama a trouvé une super maison, que l’on n’a pas encore pu totalement aménager (le reste est toujours à Ouaga)

-          En 3 semaines j’ai préparé et tenu 3 formations pour le clergé, pour les animateurs, et pour des commerçants intervenants dans notre projet, une autre formation est à l’horizon tout proche.

-          4 allers-retours sur une piste très mauvaise de 110 Km, dont 2 sous la pluie… (oui, il pleut encore, surement les dernières pluies).

-          On a trouvé une autre femme de ménage, une femme peulh du quartier, qui se promenait pour laver les habits (elle passe de cour en cour pour proposer ses services), on lui a proposé de la prendre pour le temps ou on serait ici, elle a accepté de suite. Elle chante quand elle travaille, c’est très agréable, mais ne comprend pas le français et un peu le mooré, pas facile pour communiquer.

-          Adama a repris la pension la Colombe en main à la grande joie du propriétaire qui est en train d’agrandir l’hôtel.

-    On a repris nos marques, retrouvé les amis, les commerçants, les femmes du marché avec qui ont avaient pris nos habitudes...

Enfin, les choses vont s’apaiser dans les quelques semaines à venir, encore quelques formations et missions, avant de prendre le rythme de croisière su projet, un aller retour à Ouaga pour prendre nos affaires, et surtout rencontrer le papa d’Adama qui est venu de la Côte d’ivoire pour faire quelques temps auprès de la famille.

Ce rythme effréné m’a permis aussi a travers toutes ces missions de découvrir un paysage que je n’avais jamais eu l’occasion de voir de si près. Les maïs sont récolter, mais le mil pli sous le poids de ses grains (article précédent), le benga est tout juste récolté, le gombo a laissé sa tige et sa fleur, le riz est presque près à être ramasser, les arachides fraichement ramassées trônent fièrement sur les têtes des femmes le long des pistes. C’est une bonne année à 95% selon nos animateurs…

Partager cet article

Repost 0

commentaires