Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 06:55

Aujourd'hui 11 décembre, le Burkina célèbre avec quelques mois de retard l'accession à son indépendance (du 5 aout 1960). La ville choisie pour célébrer les 50 ans d'indépendances est Bobo Dioulasso (après Oouahigouya) et de nombreuses festivités sont prévu à travers tout le pays.

Pour commémorer cela j'aurais voulu trouver la vidéo, ne l'ayant pas eu, je vous propose le texte qui scelle cette indépendance, lu par Maurice Yaméogo, à l'époque futur président de Haute Volta et président du conseil, ministre de l’Information, de la Justice et des Anciens combattants.

 

 "Aujourd’hui, 5 août 1960, à zéro heure, au nom du droit naturel de l’homme à la liberté, à l’égalité, à la fraternité, je proclame solennellement l’indépendance de la République de Haute-Volta. Neuf siècles d’histoire ont révélé au monde la valeur morale de l’homme voltaïque. Au nom de cette morale à partir de laquelle nous voulons bâtir notre nation, j’exprime ma profonde reconnaissance à tous les artisans de notre indépendance nationale.

A la France, au Général de Gaulle, dont le courage et la magnifique lucidité lui valent l’immortalité devant l’histoire, à toutes les nations qui nous assistent, au clergé qui fournit à ce pays sa première élite avec les moyens du bord, aux professeurs français, qui, patiemment, ont façonné les responsables de ce pays, à nos chefs traditionnels qui ont su sauvegarder l’intégrité de notre Etat contre les atteintes de l’extérieur, aux anciens combattants et anciens militaires, toujours fidèles à l’honneur, à tous nos parlementaires, aux militants politiques de tous les échelons, aux vaillants combattants qui sont morts pour le triomphe de notre liberté, j’adresse, au nom du gouvernement, l’hommage de ma profonde gratitude. “Vive la Haute-Volta indépendante, vive la France, vive la fraternité des peuples de la terre”.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michèle 27/12/2010 18:41



quelque peu ardu ton article , mais on apprend pleins de choses