Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 12:26

On m'a demandé de parler du cursus scolaire au Burkina, alors je me lance dans l'ordre normal des choses. Tout ce qui y sera dit sera bien sur mes constatations et expériences...

Je commenceri donc par l'école maternelle.
Peu d'enfants ont la chance d'y aller car elles sont toutes privées donc chères, et donc pas à la porté de la majorité des bourses.
Il faut compter à partir de 50 000F l'année, mais en général l'année tourne autour de 150 000F.
La scolarité n'est obligatoire qu'à partir de 7 ans, alors on ne se bouscule pas à l'entrée des maternelle. Cependant, à Ouaga, les gens font tout pour mettre leur enfants à la maternelle. Ils pourront ainsi rentrer en CP1*  un an  avant les autres (6 ans), ou bien intégré des écoles qui font le cursus français.
A Ouaga ont trouve énormément de maternelle, mais dans la plupart des villes de province elles se font rares, ne parlont pas des villages...
A Ouahigouya, il y a au moins deux maternelles à ma connaissance, dont l'une intègre des enfants handicapés mentaux. C'est la première année, et c'est soutenue par l'association ASMAE (Association de soeur Emmanuelle).

Vous constaterez donc qu'à l'entrée à l'école primaire il y ait de grands écarts entre les enfants qui ont eu la chance d'aller à la maternelle, et les autres.
Ils auront pu se familiariser avec le français (si chez eux ce n'est pas déjà le cas), qui est une grande part de l'apprentissage du CP1, et déjà familiarisé avec le système scolaire.







* Vous aurez l'explication de ce terme dans le prochain article...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Flo 02/03/2010 19:36


... du coup ya pas de mat' sup' si on entre directement en CP1 ?  ;-)