Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 16:47

michèle (37)michèle (42)

 

J’entends déjà vos interrogations : Mais ou est-ce qu'elles sont partis prendre ces photos...!! (oui parce que ce n'est pas moi, mais bien Maman et Sylvette, dont le récit de voyage continu).

Mais comme vous avez lu le titre, vous savez déjà que ce sont des mines d'or. Comme quoi les mines d'or n'ont rien à voir avec l'éclat de l'or!! loin de là, surtout qu'ici c'est une mine d'or artisanal!! C'est à dire, que quand les gens ont appris qu'il y avait de l'or là bas, chacun est venu s'installer sur un morceau de terrain, a construit sa cahute et à commencer à chercher!!!

C'est un nouveau village qui s'est constitué près du village autochtone. C'est une nouvelle vie qui se bâtit autour de la recherche de l'or. Tout le monde est impliqué hommes, femmes, enfants!

Les photos vous présentent en haut, ce village (de loin), puis quelques "cahuttes"

En dessous, vous trouverez un trou dans lequel les gens descendent extraire la terre, pour ensuite la piler (souvent les femmes et les enfants), cette poudre est mouillée et laver, et enfin, le reste est passé sur un tapis en feutre (genre toboggan) qui retient les particules d'or.

C'est un monde à part, ou les gens sont blancs de poussières, souvent hagard de fatigue en espérant trouver de l'or en "grande quantité".

Cet espoir est un fléau dans cette région, beaucoup de gens abandonnent les champs à la conquête de l'or, la conséquence est que les prix des produits maraicher et les céréales augmentent, les accidents et décès augmentent, et bien sur les maladies se développent!!

 

michèle (53)michèle (61)

michèle (62)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sylvette 02/03/2011 20:27



C'est extrêmement dangereux, il y a plusieurs morts dans l'année, à cause des effondrements à l'intérieur et à aussi l 'extérieur des trous : ici pas de passages cloutés, c'est à l'examen du
terrain que les sentiers se font à travers ce gruyère géant. Nous avions un peu la trouille. Là-dessus a surgi de nulle part un gardien armé qui s'en est pris à notre guide pourtant au courant :
en effet les visites sont interdites depuis l'achat du site par une société canadienne ! (imaginez le charme, mais non y a pas d'âge, qu'il a fallu déployer pour pouvoir continuer …)


Sérieusement, ce site nous a impressionnées, et nous ne savons pas ce que les chercheurs peuvent avoir comme bénéfices et conditions, depuis cette nouvelle situation.




p { margin-bottom: 0.21cm; }


Péro 02/03/2011 21:34



aah, vous avez déployer votre charme!! vous ne m'avez pas tout dit!!! hihihi