Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 12:54

Hier soir j’ai essayé pendant un moment de leur faire écrire un message sur ce blog, mais à chaque fois qu’on commençait,  on partait vite sur autre chose…

Le séjour passe vite et pas le temps de venir sur le blog, pourtant il y a beaucoup à raconter :

-          Pour maman c’est le deuxième séjour, mais plus aboutit, plus de temps pour prendre le temps, pour visiter et savourer.

-          Pour ma tante, c’est LE  voyage du siècle !!

Donc ce matin je parle en leur nom, elles pourront compléter dans les commentaires !

Elles ont été très agréablement surprises par l’accueil : la disponibilité et la gentillesse des personnes qu’on a rencontrées (un plat de riz, une bière, une sucrerie, un thé, un coq, une poule, des tomates, des arachides, du zom kom et de longues conversations…).

Contentes de trouver la chaleur (alors qu’apparemment en France il fait -3°), elles ont pris des couleurs après des marches à travers les villages, les maraichages, le long des barrages, et les multiples visit(ages)es.

Elles ont profités aussi des talents locaux en couture et cordonnerie pour se faire faire des robes et chaussures sur mesure (et je vous préviens elles sont exigeantes !). Elles ont aussi bien profités des talents culinaires d’Adama : tantôt des alocos, tantôt de bonnes petites sauces pour accompagner riz, pates, patates douces, et encore du poulet sauté, de l’omelette à la sardine, et du porc au four, gésiers, foie etc…

Les rencontres et visites ont été diverses et variées : village du nord, village du plateau centrale (dans lesquelles ont a pu entrer « en profondeur »), village d’orpailleurs, un monde à part, la ferme de spiruline et d’œufs de Ohg, la grande mosquée de Ramatoulaye, le barrage de Bogoya, le barrage du sect 4, le cimetière des rois du Yatenga, le napoussoum ou salutations au roi. Elles ont pu rencontrer la famille d’Adama, et sa grande famille, nos amis, les enfants sourds de l’internat et de l’école avec qui j’avais fait de la sensibilisation, nos voisins etc…

J’essayerai de vous détailler ça prochainement !

Car avec toutes ces visites et rencontres, à trois on comptabilise plus de 3 G de photos et vidéos !!!!

LE séjour touche a sa fin, demain nous repartons sur Ouaga…

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 08:46

Le séjour de nos « mamans » se poursuit au rythme des rencontres de nos amis et de la découverte (ou redécouverte) de certains coins de Ouahigouya.

Ainsi le programme se fait au jour le jour, comme la vie d’ici.

Elles sont émerveillées de l’accueil qui leur est toujours réservée, étonnées de ne jamais déranger, surprise (voir gêner) de pouvoir partager un repas à l’improviste chez nos hôtes, enchantées d’avoir trouver soleil et chaleur (avec une douce fraicheur en soirée), curieuses des coiffures et tenues des petites filles, demoiselles et dames qui rivalisent de beautés et de complexitées, intéressées par les discussions avec « nos personnes ressources », et se régalent des recettes surprises d’Adama ; enfin tout se passe bien… Elles se laissent portées et guidées au fil de la journée par les imprévus.

 

Ce week end on devrait changer un peu de rythme, invitation au restaurant d’un coté, visite à un frère des campagnes de Chateaumeillant dans un village proche de Ouahigouya, concert (enfin si celui-ci ne commence pas avec 3h de retard…), rencontre des enfants sourds, visite du village familial (si la fatigue ne nous envahit pas).

 

Et comme dirait Sylvette : « On espère que vous avez bien froids en France, nous ça va… :D

 

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 10:53

« Colis » récupérées avec 2h de retard –STOP-

Hôtel  pas clé des chambres – STOP-

Obligation de réveiller les sœurs qui gèrent le centre –STOP-

Dimanche, visite de la grande famille d’Adama –STOP-

Lundi, 5 banques pour pouvoir échanger travellers chèque –STOP-

Puis 1h15 min de patience au guichet de change –STOP-

Car pour Ouahigouya à 16H –STOP-

Arrivée à 18h30 –STOP-

Enfin à la maison, déballage du ravitaillement –STOP-

Soirée jeux de carte et dodo –STOP-

Repost 0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 11:32

Vous le savez, au Burkina le foot est une religion.

Cette semaine encore le Burkina a vibré au rythme de ce sport.

Cette semaine se déroulait au Rwanda la coupe d’Afrique des cadets !!

Les matchs retransmit sur la télévision nationale ont tenu en haleine toute la population !

Les Etalons cadets ont enthousiasmé le Burkina (et c’est peu dire !!).

Ils ont d’abord battu l’Egypte, grand pays de foot en Afrique, grâce à un très bon résultat, ils se sont ainsi qualifiés pour la demie finale, et en même temps pour la coupe du monde cadet !!!!!!!!!!!!

Mardi, ils se sont qualifiés pour la finale !!!!

Ils seront opposé en finale au pays organisateur, le Rwanda, déjà rencontré lors des matchs de poules (ils avaient perdus 1-0).

Encore plus que les autres jours, tout le Burkina va s’arrêter pendant une heure trente cet après midi…

« Allez les Etalons !! »

 

Etalons ya buuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!

Les petits Etalons (cadets) sont Champions D'Afrique!!!!!

ça crie partout, ça klaxonne!!!

C'est la joie...

Repost 0
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 18:43

Pour un week end peinard, voici une belle chanson toute trouvée, d'un artiste burkinabé bien connu en France : Victor Démé

 

Savourez!
Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:07

Au Burkina on peut suivre sur le petit écran plusieurs chaines si on est à Ouaga et à Bobo : la chaine nationale, la RTB, mais aussi plusieurs privées dont une de la sous région (Africable).

A Ouahigouya malheureusement, on ne capte que la chaine nationale.

Après mes différents séjours je constate qu’il y a eu de l’évolution. Lors de mon deuxième séjour, la télé n’émettait qu’un peu à midi et un peu le soir.

Puis elle s’est mise à émettre toute la journée, et coupait la nuit.

Depuis le 1er janvier 2011, le programme est continu !!

Bon c’est vrai, qu’il y avait déjà pas mal de rediffusion, et que ça va surement augmenter, mais c’est un bon signe quand même.

On y trouve quand même des programmes de bonnes qualités, dont de nombreux reportages sur la culture burkinabé, de ses différentes ethnies.

En 2004 (mon deuxième séjour) il n’y avait aussi qu’une ou deux pub (Omo entre autre) ; Maintenant on ne compte plus les pubs qui existent : des produits du Burkina, mais aussi des pubs étrangères notamment sous régionales.

Certains programmes font pensé à des programmes connus : « des mots et des maths », les « cracks », l’émission de musique « cocktail »…

On y trouve aussi films burkinabés et vieux films étrangers, séries africaines, américaines (les expert !!!), télénovelas et maintenant séries indiennes.

C’est une chaine intéressante à petite dose, sauf si on aime revoir plusieurs fois le même programme.

 

La télévision nationale est disponible sur le satellite…

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 15:39

Le 3 janvier 1966 marque la fin de la première république de Haute Volta.

En effet suite à une grève générale conduite par les syndicats, car marre des années d'austérité qui soufflait sur le pays depuis les indépendances, le président Maurice Yaméogo a été "descendu" de son poste présidentiel (en douceur, sans bain de sang) pour être enfermé. Il y restera plusieurs années d'ailleurs.

Plus de 40 000 personnes étaient au rendez vous de la protestation.

Le colonel Lamizana, chef d’état-major qui jouait les médiateurs, va se retrouver chef de l’Etat. Il règnera pendant 14 ans et organise des élections en mai 1978.

Chaque année, les syndicats se retrouve à la bourse du travail, où des conférences, rapellent aux nouveaux syndicalistes l'histoire du ays et le poids qu'ils ont eu à cette époque.

Repost 0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 00:01

Que 2011, vous bronze (j'en connais deux qui le seront très bientôt :) )

LE peu de rime en onze vous évitera un long discours, que je remplacerai par cette chanson qui résume tout ce que je vous souhaite pour 2011!!

 

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 18:07

Je vous ai déjà parlez de la circulation anarchique au Burkina, mais depuis qu je suis usager de la route plus en tant que passager mais en tant que conducteur de ma super Yamaha dame, je ne vois pas la circulation tout à fait pareil.

Enfin si c’est bien anarchique voire plus que ça…

Quand on m’a remis les clés de la moto cette année, j’ai hésité avant de prendre la grande route (goudron), je passais donc dans les petites voies non goudronnées (appelées 6m), mais j’ai finalement vite abandonnée cette idée, car la circulation est encore bien pire par là : pas de stop, pas de priorité, pas de frein pour beaucoup de personnes, les gens sont sur la voie en train de causer, de vendre ou d’acheter, les enfants jouent au ballon, aux billes, font du vélo…  que de facteurs  sur lesquels se concentrer : ce qui me valait des courbatures dans les mains tellement j’accrochais mes poignées.

Sur le goudron, ça vaut un peu mieux : les gens sont un peu plus prudent : mais on y trouve des camions, des voitures, des grosses motos qui filent sans faire attention, des gens qui veulent traverser en ne regardant que d’un coté, les gens qui s’engagent sur le goudron sans regarder, ceux qui se garent au hasard de leurs envie sans prévenir, sans oublier le non respect des panneaux et feu de circulation.

Tout ceci serait gérable si ne venait s’ajouter les gentils troupeaux de moutons qui n’en font qu’à leur tête et qui broutent (on ne sait quoi) en plein milieu de la voie, (ils se la jouent vaches sacrées ou quoi ??). Ce midi en rentrant à la maison j’ai du m’arrêter et attendre patiemment que ces messieurs les moutons veuillent bien dégager la voie. Ce soir en revenant au service, derrière la cohue des gens du marché est apparu face à moi un troupeau en plein voie avec son berger peinard sur un vélo à côté !! En plein milieu de la route !!!! En pleine ville quand même (parce que dans le Berry ça ne m’étonnerait pas tant que ça !).

Bref, je trouve que je deviens un pilote aguéri, moins cramponné sur mon guidon mais aux aguets !

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 20:49

Le jour de Noël est comme le jour de la Tabaski, ou de la fin du ramadam un grand jour de fête. C’est le 25 même qu’on fête Noël, point de veillée de Noël en tant que telle.

Alors comme les autres jours cités, on s’en va saluer et souhaiter bonne fête aux amis catholiques !

C’est donc ce que nous avons fait hier après midi avec notre groupe d’amis.

Toute la matinée, les familles auront préparées afin de combler les visiteurs : crudités, couscous, boissons en tout genre, les femmes font  leur spécialité afin de régaler tout le monde !

C’était encore une belle journée, sous un beau soleil (comme tous les jours d’octobre à mai !), et dans une ambiance plutôt tranquille. En effet à Ouahigouya, ce sont les musulmans qui sont majoritaires, donc l’effervescence n’est pas aussi importante qu’en jour de Tabaski !! Mais il n’y avait rien à envier une fois qu’on rentrait dans les familles !

a-trier-136.jpg a-trier-160.jpg

Repost 0