Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 12:58

La semaine dernière fut une semaine riche en relation publique. Le lundi interview, et Vendredi, c'est l'Evêque qui est venu à l'OCADES en visite officielle.

Après s'être entendu longuement avec le secrétaire exécutif de l'OCADES, il a visité chaque bureau.

Quand ce fut mon tour, il a demandé une petite présentation du projet (j'étais bien rodé car pour la radio j'avais du faire la même chose) bon là j'ai fait court quand même.

Ensuite il a continué sa visite, puis nous a tous rassemblé pour une "réunion". Le secrétaire exécutif a fait un petit discours.

L'Evêque actuel est arrivé l'année dernière (en mai), et c'est donc sa première visite à l'OCADES de Ouahigouya (et la dernière de l'année!). Lui aussi a fait un petit discours nous a encouragé dans nos missions. Ensuite il nous a fait s'exprimé un par un, et on l'a unanimement remercié pour sa disponibilité.

Il est vraiment très sympathique et facile d'accès. Ne pas l'appeler Monseigneur surtout!

On est invité à lui rendre visite au bureau, qu'il est notre papa et que nous ses enfants nous ne devons pas avoir peur du papa.

 

Je n'avais malheureusement pas pu rencontrer l'ancien Evêque qui était parti au cours de mon premier poste, mais je suis contente d'avoir pu rencontrer celui là, et je ne manquerais pas de lui rendre une petite visite un de ces quatre!

 

Repost 0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 17:33

Ce matin, mon patron est venue me prévenir que dans quelques min, la radio catholique "Notre Dame du Sahel" de Ouahigouya allait venir m'interviewé kippour l'émission hebdomadaire concernant les activités de l'OCADES.

Ainsi, quelques minutes plus tard, j'ai eu la bonne surprise de recevoir l'animateur. Il m'a posé les questions d'abord, puis m'a demandé si je pourrais m'exprimer en mooré, car l'émission contient une partie en français et une partie en mooré...

Il est vrai que je baragouine un peu le mooré mais pas suffisamment pour m'adresser depuis une radio...

Je suis allée voir la stagiaire qui est intervenue avec moi au début de la reprise des activités, qui n'est pas non plus "mooréphone", mais qui se débrouille un peu, et hop là, nous voilà comme deux élèves préparant l'oral du bac!

Une fois, en place, l'enregistrement lancée, le trac et les quelques bafouilles ont laissé la place a une présentation claire du projet, de ses objectifs, et de son fonctionnement. Ensuite ma collègue a résumé en mooré.

L'entretien a duré 40 min! Sans trop de "déchets" finalement. L'animateur va ajouter quelques infos, et entre coupé de musique sur le VIH, et l'émission sera diffusée ce soir à 20h!!

Bien sur la portée de cette radio est locale, et vous n'aurez pas la chance de pouvoir m'écouter (et de vous moquer, si si je vous connais bien!), même les gens de Ouaga ne pourront capter l'émission.

Mais je devrais pouvoir récupérer le fichier numérique!! Qui sait j'arriverai à le mettre sur le blog!

 

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 11:38

:)

Oui, je suis toujours là, non pas trop occupé pour écrire, mais pas tellement d'inspiration, ce serait plutôt de la transpiration en pagaille, hihihi!!

L'arrivée de la chaleur apporte sa dose de flemme!! C’est pas compliqué dès que tu fais effort, tu transpire et tout est tout mouillé (l’avantage tu sèche vite !)

Donc la semaine ressemble un peu à ça :

-      Réveil moite, douche chaude, séance d’habillement en transpirant.

-      P’tit dèj et direction boulot (le vent brule déjà le visage mais c’est encore supportable, le pire c’est quand il y a le vent (l’harmattan), je vois rien pour avancer…

-      Arrivée au bureau : Ahhhh, mon bureau est « climé » !! Voilà pourquoi en ce moment j’arrive à l’heure voire en avance et repart après l’heure !

-      A midi, là c’est pas facile. D’abord je me brule la figure et les bras sous le soleil, arrivée à la maison, en ce moment on a quelques coupures de courant, c’est donc juste impossible de rester de dans, alors on va s’asseoir sous les arbres avec nos voisins, on boit le thé on discute, on fait la sieste. Si le courant n’est pas coupé je me cale devant le journal TV et la série (des philippines) qui suit et je fais ma petite sieste…

-      Retour au boulot. Re Ahhhhhhhhhhhh.

-      A 17h30, l’air est déjà plus respirable, voire agréable, la nuit s’approche. C’est le moment ou tout le monde est dehors profite de l’air, souvent jusque très tard. Car pour pouvoir rentrer dans la maison pour dormir il faut être bien fatigué pour ne pas sentir la chaleur. Enfin pour le moment moi je supporte encore bien le ventilo, je n’ai pas trop chaud pour dormir… Pourvu que ça dure.

Les gens disent que cette année la chaleur ça va. En effet je trouve que l’année passée à Ouaga c’était beaucoup plus dur…

 

Les week end, ben pas de clim !! Heureusement on a fait réparé notre « brasseur » (ventilateur au plafond), qui avec les fenêtres et portes fermées permet de garder un semblant de fraicheur. Les veillées s’éternisent volontiers et c’est bien sympa.

 

Le seul point positif de cette période c’est que c’est l’arrivée des fruits et notamment des mangues !! :D

 

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 06:35

pero--72-.jpg

Pour souhaiter un bon anniv' à mon grand frère, fan de moto, voici un spécimen rencontré lors du défilé (ou il y avait les grandes personnes de Boromo). Bon c'est pas tout à fait une moto, mais même s'il a 4 roues est-ce un quad? ça n'a pas l'air tout terrain non plus!! On dirait (mais je suis pas spécialiste) que ce sont deux moto montées côte à côte!!

L'avantage ici c'est qu'il n'y a pas à priori besoin de permis spéciaux pour rouler avec des motos plus de 125ch, donc surement pas de problème non plus pour rouler sur les routes avec cet engin.

Ca vous tente?

pero--71-.jpg

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 09:34

Je me souviens quand j’étais petite, on aimait dire à quelqu’un de maladroit ‘Oh t’as la polio’. A l’époque je ne savais pas trop ce que c’était.

Au Burkina, tous les jours je croise les ravages de cette maladie, rendant les gens invalident dans des fauteuils roulant (ici à trois roues avec un pédalier au niveau des mains)pour ceux qui sont aidés, ou bien les plus pauvres mendiants aux grands carrefour et se déplaçant difficilement, parfois en marchant sur les mains.

Cette maladie éradiquée en Europe en 2002 (Europe géographique comprenant la Turquie) est une question d’actualité pour le Burkina et pour l’OMS (Depuis 1988, l'éradication de la poliomyélite fait l'objet d'une initiative mondiale sous l'égide de l'OMS, de l'Unicef et du Rotary International)[. Ainsi pour vaincre la polio, de grandes campagnes de vaccinations sont organisées chaque année. C’est un vrai travail de fourmis. Les agents de santé chargés de la vaccination, se déplace à pieds de maisons en maisons à la recherche des enfants de moins de 5 ans. Quand ils sont passés ils notent sur les portails des cours : P 0/0 s’il n’y a pas d’enfants en âge d’être vacciné dans la cour, ou bien P 1/1 si l’enfant de moins de 5 ans de la cour a été vacciné.

Généralement ils font plusieurs passages dans l’année, et ceci est parallèle aux vaccinations faites lors du suivi des enfants (qui peut être souvent négligé par les parents).

Ainsi a débuté la semaine dernière la premier campagne de vaccination pour cette année.

Mais cette campagne a un gout particulier ! Elle fait suite à une année de réussite.

En 2010, aucun cas de polio n'a été enregistré. C’est une première victoire qu’il va falloir réussir à consolider dans les années à venir, à commencer par 2011 !

 

A noter que ces campagnes de vaccinations de masses organisées dans tous les pays ou la maladie est toujours présente a fait passer son incidence de 350 000 nouveaux cas par an en 1988 à environ 1 500 en 2008.

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 10:28

23-01 Découverte et dégustation de la noix de Cola que ve

Voici des noix de cola. Tout un symbole ici.

Elle est d'abord utilisée comme excitant, un peu comme le café. Les gens "croquent" la cola qui a un gout amer.

Mais elle est très utilisée coutumièrement. Elle a une haute valeur symbolique.

Elle est notamment utilisée lors des fiançailles, elles font parties de la "dot » : la famille du garçon viennent demander la main de la fille aux vieux de sa famille. Lors des palabres d’usages, la famille du garçon présente des noix de cola et de l’argent, et on négocie le nombre. Il en sera de même lors du mariage quand la famille du garçon viendra chercher sa femme. Les femmes de la famille de la fille négocient le départ de leur fille et reçoivent cola et argent.

Elle est utilisée comme sacrifice. Les « marabouts » vous diront que pour ce que vous demander il faut donner tant de noix de cola aux mendiants.

La noix de cola est aussi offerte aux vieux et aux chefs en cadeaux, signe de respect.

Ainsi la noix de cola est très répandue et on la trouve à tous les carrefours. Elles sont toujours envelopper dans une sorte de toile de jute humide afin qu’elles ne sèchent pas.

Rose ou blanche, 25F ou 50F, mise dans la bière ou croquer directement, elle contente bon nombre de burkinabé.

23-01 Découverte et dégustation de la noix de Co-copie-1

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 16:24

Et pendant ce temps là au Cameroun, le cyclisme burkinabé est aux honneurs.

Hier sir, j’écoutais de loin le journal des sports de la télévision nationale, on parlait du championnat de foot national, de toutes les coupes organisées par de riches promoteurs un peu partout sur le territoire nationale (j’écoutais donc de loin), et pis tout à coup la présentatrice change de sujet et passe de la pétanque (oui ya des concours ici) au cyclisme. Bon jusque là, mon attention n’est pas plus que ça bouleversé, mais en quelques secondes, je m’intéresse de plus près car ce que le journaliste dit c’est tout de même assez intéressant !

Le tour du Cameroun c’est tenu cette semaine. Une course entre chaleur, et montagne qui accueillait des équipes du nord et de l’Afrique entière (comme pour le tour du Faso), des équipes donc toutes les plus performantes les unes que les autres. Et bien figurez vous que le Burkina a tout remporté !!

LE maillot jaune, le classement au point, le meilleur jeune africain, tout ça pour le Burkina !!

Voilà je voulais juste le noter, à défaut d’avoir brillé à domicile lors du tour de Faso ils ont brillé sur un autre tour, ou les épreuves de montagnes ne sont pas dans les préférences des Etalons

Ce journal des sports m’a aussi appris que le Burkina est classé 5eme africain et 40eme mondial par la FIFA (je parle donc de foot !!)

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:01

Non, je ne veux pas vous faire un speech écolo, mais je voulais vous parler d'un phénomène qui est en train de gagner le Burkina après quelques hésitations : le réchauffement...

Non, toujours pas le réchauffement climatique et ses conséquences dans le sens ou vous avez l'habitude de l'entendre.

Non, juste pour marquer le changement de saison qui est en train de s'opérer depuis une semaine environ.

On est passé en une nuit à des températures ou nous avions froid, c'est à dire au dessous de 25°, à des températures écrasantes au delà de 40°.

L'écart est important, et l'organisme met du temps à s'habituer, la fatigue se  fait sentir (les nuits même sont pesantes de chaleur).

 

Ce changement de température a bien sur des conséquences :

- augmentation de la demande en énergie : bien sur car tout se qui fut arrêter d'octobre à février vient de se remettre en marche partout : ventilo, climatiseur et frigo!!

  Cette augmentation d'énergie se ressent très bien, car le système électrique a du mal à gérer ça, ça se traduit donc pas des coupures d'électricité. A Ouahigouya on n’a pas trop à se plaindre, mais à Ouaga, les coupures peuvent être de plusieurs heures. Surtout que la situation en Côte d'Ivoire d'ou vient une partie de l'électricité, empire les choses!

 

- augmentation de la demande en eau : il est bien sur important de s'hydrater beaucoup plus que le reste du temps, mais il est souvent nécessaire de se laver très souvent afin d'avoir une sensation de fraicheur de quelques secondes. Pas sous la douche car l'eau est chaude, mais quand on en sort, en se plaçant devant le ventilo, afin d'éviter de transpirer tout de suite!

  Cette augmentation de la demande entraine bien sur des coupures afin de réguler les besoins. Par chance Ouahigouya (et notre quartier) n'est pas trop touchés!

 

Bref, les soirées deviennent longues, c’est le moment ou l’air est à peu près respirable dehors, les midis sont font à l’ombre des nimiers (enfin pour nous) de nos voisins.

 

Tiens, il faut que je vous dise quand même que  l’air est si chaud que lorsque je roule à midi l’air me brule le visage et les mains, comme si je touchais une casserole sur le feu !

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:22

Mon blog a eu 5 ans hier!!!

Oui oui!

Alors pour marquer le coup je voulais faire un arrêt en statistique.

Mon blog c'est :

- plus de 80 000 pages vues

- plus de 21 000 visites

- 2720 pages vu le même jour, le 25:05/2009!!

- 607 articles publiés, soit environ un article tous les 3 jours

- 795 commentaires (vous êtes un peu mou de ce côté là!!! je suis encore loin des 1000)

- en ce moment c'est la 548ème place des blogs de voyage (sur 1000)

- c'est aussi 41 mois passé au Burkina 72 que compte ces 5 ans!

 

J'espère que vous serez nombreux à continuer de suivre mon blog, n'hésiter pas à intervenir, (ça fait plaisir) à poser des questions, etc...

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 03:29

C'est le thème du 8 mars de cette année. Je vous rappelle que le 8 mars au Burkina est un jour férié, qu'il y a quelques années, les hommes étaient obligés d'aller faire le marché pour les femmes, pour se rendre compte de la réalité (et au passage il parait que la popote-argent laissé à la femme le matin pour préparer les repas- a augmenté après ce premier 8 mars).

Bref, chaque année, donc le 8 mars permet de se pencher sur un thème en lien avec les femmes (l'an dernier c'était l'alphabétisme). Cette année, suite au "mauvais rapport rendu par Amnesty international sur la santé maternelle, (j’en avais parlé l’an dernier sur ce blog ici) le Burkina a choisi de pointer ce sujet afin d'essayer de mettre le paquet dessus, et de pouvoir répondre au OMD (objectifs du millénaire pour le développement) qui sont fixés jusqu’en 2015 !

 

C’est l’objectif n°5 qui a pour but « l’amélioration de la santé maternelle », le voici

CIBLE 5.A - Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle

·         La plupart des décès maternels pourraient être évités.

·         Donner naissance est particulièrement risqué en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, où la plupart des femmes accouchent en l’absence de personnel qualifié.

·         L’écart urbain-rural s’est rétréci, en ce qui concerne la présence de personnel qualifié pendant l’accouchement.

CIBLE 5.B - Rendre l’accès à la médecine procréative universel d’ici à 2015

·         Un nombre plus grand de femmes bénéficient de soins prénatals.

·         Il y a des inégalités flagrantes en ce qui concerne les soins pendant la grossesse.

·         Dans les régions en développement, une femme sur trois seulement reçoit les soins recommandés pendant la grossesse.

·         La réduction du nombre de grossesses chez les adolescentes est au point mort, ce qui met plus de jeunes mères en danger.

·         La pauvreté et le manque d’éducation perpétuent les taux élevés de naissances chez les adolescentes.

·         Le progrès dans le recours à la contraception chez les femmes ont ralenti.

·         Le recours à la contraception est particulièrement bas chez les femmes les plus pauvres et celles qui n’ont pas reçu d’éducation.

·         Le financement peu élevé de la planification familiale représente un échec majeur par rapport aux engagements pris pour améliorer la santé procréative des femmes.

 

Notons que 2000 femmes par an décède avant, pendant ou juste après l’accouchement, le taux de mortalité maternelle en 2008 est de 307 pour 100 000 naissances vivantes.

Cette année, le 8 mars 2011, des conférences, des défilées essaieront de faire prendre conscience à la population de ce risque.

 

Repost 0